29 Sep

Françoise Élisa passe à la Télé !

Lors des travaux de rénovation de l’église Saint Martin, Les 3 cloches ont été descendues du beffroi et ensuite envoyées pour un long séjour d’un an dans l’entreprise Bodet Campanaires à Trementines (49) pour réparer les dégats du temps.

La plus lourde, Françoise Élisa avait le noyau central et les anses (représentées par des petits personnages agenouillés) fortement dégradés avec la rouille et les battements réguliers.

Françoise Élisa en 2017 (avant sa restauration)

Lors d’un reportage de TCL en Avril 2017 dans les locaux de Bodet, on peut apercevoir notre demoiselle de Glénay en attente de réparation avec un commentaire sur son état par le Directeur de l’établissement, Jean Luc Ferrant.

Aujourd’hui, c’est une magnifique cloche qui a reprise sa place centrale dans le beffroit de l’église de Glénay.

Françoise Élisa après sa restauration.
20 Sep

Les Demoiselles de Glénay reprennent leurs mélodies

Françoise Élisa et ses consœurs prêtes à reprendre du service

Après 2 an et demi de silence, les trois cloches, Françoise Élisa, Éléonore et Marie Paule Monique sont désormais prêtes à reprendre leurs tintements, volées, et Angélus dans l’église de Glénay ce vendredi 20 Septembre 2020 à la veilles des Journées Européennes du Patrimoine.

Nouvelle Motorisation, nouveau programmateur, tout est prévu pour que les cloches sonnent les heures et les demi-heures chaque jour avec une interruption de Minuit à 7h00. L’Angélus sonnera à 7h05, 12h05 et 19h05. Comme le veut la tradition chrétienne, elles ne sonneront pas du Jeudi Saint jusqu’à Pâques (Ce qui n’était pas le cas avant les travaux).

19 Août

Eléonore a tinté ce 17 Aout 2019

A presque 200 ans, Eléonore a animé le clocher samedi dernier. C’est dans le cadre d’une jolie cérémonie de mariage, et à la sortie des jeunes époux (Rachel et Johan MIMOT), que nous avons pu entendre le son de notre bicentenaire. C’est une joie non dissimulée pour les acteurs de la restauration de l’église, qui concrétise bien des efforts ! Merci à tous.

21 Juin

NUIT DES EGLISES

La commune de Glénay et l’association ARPEG (Association de Restauration Pour l’Eglise de Glénay) organisent la nuit des églises le samedi 6 juillet à partir de 20h30. Nous profiterons donc d’un concert gratuit de l’orchestre mexicain Muus ikk’ en l’église Saint Martin de Glénay. Cette soiré s’étalera ensuite avec trois contes d’histoires médiévales. Comptant sur votre curiosité, nous serons ravis de vous y retrouver.

01 Déc

Le mystère des statues disparues

Plusieurs habitants parlent souvent de deux statues présentes, il y a fort longtemps, de chaque coté de l’autel. Aujourd’hui disparues, la rumeur les enterre dans le souterrain ou dans une cave oubliée…

Il semble que cela ne soit pas le sort réservé à ces deux statues. Tout commence avec une ancienne carte postale. Cette dernière, non datée et de mauvaise qualité, représente une vue du chœur et de l’autel. Deux différences, cependant, attirent l’œil, la présence des deux statues disparues. Certes, les détails ne sont pas particulièrement visibles, mais à regarder de plus près, la forme des statues permettent une identification partielle. Celle de gauche est revêtue d’une aumusse, la main droite levée. Celle de droite, moins visible, porte une toge sombre avec une aube blanche, la main droite vers le bas.

 

Le Choeur de l’Eglise – Non Daté

Plusieurs statues ornent chaque coté de la nef, et semblent y être installées depuis fort longtemps. Cependant, une statue sur le mur sud attire l’attention, si l’on recherche les caractéristiques présentent sur l’ancienne statue de droite. La statue de St. Louis-Marie Grignion de Montfort presente de fortes ressemblances.

La statue de Jésus Christ, au dessus du tableau d’hommage aux morts pour la France, présente les mêmes caractéristiques morphologique de celle présente à droite sur la photo non datée.

En conclusion, les deux statues anciennement de chaque coté de l’autel, n’ont jamais quitté l’église mais ont été seulement déplacées pour une raison encore indéterminée….